Attention aux chenilles processionnaires

Image d'introduction
Chenilles processionnaires présentant des risques sanitaires

 

 

Cocon de chenilles processionnaires

 

 

 

Il n'est pas rare actuellement, de découvrir des cocons sur les branches des pins.

Ce sont des abris construits par les chenilles pour y passer l'hiver.

Au printemps, elles les quitteront (en se déplaçant en files : procession) avant de s'enfouir dans le sol.

 

 

 

 

Risques sanitaires

Les poils des chenilles processionnaires sont très volatiles, ils contiennent une toxine urticante, allergisante. Par contact, ils peuvent provoquer des irritations cutanées, oculaires, voire des problèmes respiratoires. Ces insectes représentent un danger notamment pour les enfants, les personnes allergiques, les chiens et les chevaux.

>>> Lire de communiqué de presse de l'Agence Régional de Santé (Fév. 2016)
 

Mesures de protection

Les propriétaires ou les locataires de parcelles où sont implantés des arbres tels que pins, sapins,..., relevant la présence de cocons élaborés par les chenilles, sont tenus de les supprimer. A cette occasion toutes les précautions doivent être prises (lunettes, masques, pantalon, manches longues).
 

Différents modes de traitement

Les moyens d'action sont à adapter à la saison et au cycle de vie de ces insectes :

  • destruction des cocons par coupage et incinération des branches contaminées (automne- hiver).
  • piégeage à l'aide d'un dispositif placé autour du tronc qui permet de capturer les chenilles lorsqu'elles quittent leur abri avant de s'enterrer (printemps).
  • implantation de prédateurs : nids à mésanges
  • capture par phéromones sexuelles. L'installation de pièges à phéromones durant la saison d'été (notamment de mi-juin à mi-août) permet de limiter considérablement la reproduction et de prévenir les futures attaques.
     

Des réflexions sont engagées par la collectivité, pour entreprendre des actions de lutte préventive afin de limiter la population de chenilles processionnaires sur les espaces communaux concernés.